Psychologie sur ce qu'est le névrosisme

Auto-perfection

En psychologie, il existe un terme comme neurotic,dont la valeur n’est pas familière à tout le monde, même si son rôle est très important. Pour avoir une idée d'une personne en tant que personne et comprendre pourquoi elle se comporte d'une manière ou d'une autre, il est nécessaire de connaître quelque chose à propos de ce concept. Aujourd'hui, nous allons parler de ce qu'est le neuroticisme, de sa manifestation et de sa mesure.

qu'est-ce que le neuroticisme

Définition

Le névrotisme est généralement compris comme un trait de personnalité fondé sur des sentiments émotionnels. susceptibilité à des facteurs externes etirritabilité Cela se manifeste dans l'anxiété, les caprices, la colère, la peur, l'humeur dépressive, etc. Sur le plan somatique, le névrotisme se traduit par des troubles du sommeil, des changements d'humeur, l'apparition de maux de tête, des expériences et des peurs, l'anxiété. Dans ce cas, une personne développe une faible estime de soi, elle devient agitée et capable, comme on dit, de la fièvre du fouet.

Les névrosiques, appelées telles personnes, souventinterpréter les situations courantes comme une menace, de sorte qu'elles deviennent rapidement frustrées et stressées. Le plus souvent, ils sont timides, ne savent pas contrôler leurs impulsions et se caractérisent par une instabilité émotionnelle.

Le névrotisme est un facteur de risque de survenue de troubles mentaux tels que phobies, dépression, névrose.

le sens du mot neuroticisme

Physiologie

Le névrotisme est directement lié aux caractéristiquescerveau humain. G. Aizeng a suggéré que cela est fonction de l'activité du système cérébral, qui est impliquée dans la régulation des émotions, le comportement instinctif, la mémoire, l'odorat, le sommeil et la veille. Ainsi, les personnes présentant un niveau élevé de névrotisme sont dotées d'un système nerveux sympathique réactif, elles sont donc plus sensibles aux stimuli externes.

En étudiant ce qu'est le neuroticisme, la génétique en est venue à la conclusion: un certain degré de variation du comportement dépend de facteurs génétiques. En outre, le degré de névrotisme augmente avec l’âge.

Différences sexuelles

Selon les résultats de l'étude, il a été établi que: les femmes ont un degré plus élevé de neuroticisme que les hommes. Le diagnostic a été réalisé parmi les résidents de cinquante-cinq pays. Les résultats ont montré que dans quarante-neuf États, les femmes présentaient un plus grand degré de neuroticisme. Dans deux pays seulement, le pourcentage d'hommes est nettement plus élevé (Botswana et Indonésie). En recherchant ce qu'est le neuroticisme, des scientifiques ont découvert que les régions du sud du monde présentaient moins de différences entre les sexes. Et dans les pays à niveau de vie élevé, les taux de névrose des hommes sont très bas.

instabilité émotionnelle

Psychopathologie

En apprenant ce qu'est le neuroticisme,prouvé sa connexion avec certains troubles de la personnalité. Ils comprennent donc les troubles de l'humeur, la dépression, l'anxiété, l'hypochondrie, les troubles d'identité dissociatifs, la schizophrénie et la schizoaffectivité. Plus les indices de neuroticisme sont élevés, plus ces troubles sont prononcés.

Estime de soi

Le névrotisme est l'une des quatre composantesles bases de l'estime de soi, c'est-à-dire l'auto-évaluation avec le locus de contrôle, l'estime de soi et l'auto-efficacité. En d'autres termes, il est étroitement associé à la croyance en l'efficacité de ses actions, au respect de soi-même en tant qu'individu, ainsi qu'à la tendance à attribuer ses succès (échecs) à des facteurs externes ou internes.

Pour la première fois, John Locke a tiré cette conclusion. Il a témoigné que toutes les composantes ci-dessus sont capables de prédire le résultat du travail d’une personne, de déterminer si cette activité le satisfait ou non, et également de prévoir la productivité du travail.

Ainsi, il devint clair le sens du mot"neuroticism". Il s’est avéré que c’est un trait de personnalité qui a des conditions préalables physiologiques et qui influence ses moyens de subsistance. Peut-être que maintenant beaucoup comprendront ces gens dont l'humeur a tendance à changer constamment.

Commentaires (0)
Ajouter un commentaire